Eni achève l’acquisition de Neptune Energy

0
45

La-Tribune Economique (Eni) – Le producteur italien d’énergies ENI a décidé de recentrer la majeure partie de sa production sur le gaz naturel. En juin dernier, il a identifié l’acquisition de Neptune Energy comme une étape importante de cette stratégie.

Mercredi 31 janvier, Eni a confirmé la réalisation de son plan d’acquisition de la société Neptune Energy. Les actifs absorbés par le géant italien ne couvrent pas les périmètres et les installations en Norvège. Ils ont été acquis par Vår Energi, une entreprise détenue à 63 % par Eni et cotée sur la bourse d’Oslo. Les avoirs de Neptune en Allemagne ont également été exclus de l’ensemble de la transaction.

L’opération qui a reçu l’approbation des autorités compétentes des pays concernés, s’élève à 4,9 milliards de dollars. La société estime que les nouveaux actifs et les développements y afférents présentent une complémentarité géographique et opérationnelle exceptionnelle avec ses actifs existants.

Parmi ceux-ci, on retrouve la découverte de gaz Geng North-1, située au large de l’Indonésie et qui devrait jouer un rôle catalyseur dans l’approvisionnement gazier régional. Eni pourra également renforcer sa présence en Afrique du Nord en devenant la première entreprise internationale du secteur de l’énergie dans la région.

Par ailleurs, il est prévu que la nouvelle configuration permette à Eni de jouer un rôle plus important sur le marché du GNL, au cours des prochaines années. En outre, de nouvelles perspectives pour le captage et le stockage du carbone (CSC) en Europe du Nord se profilent pour Eni qui considère le CSC comme un élément central de sa stratégie de décarbonisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici