Bilel Sahnoun, DG de la Bourse de Tunis, regrette que les secteurs des télécommunications, du pétrole et du tourisme ne sont pas encore côtés en Bourse

0
164

La-Tribune Économique (Bilel Sahnoun DG de la Bourse de Tunis) – Le directeur général de la Bourse de Tunis, Bilel Sahnoun, a fait savoir, le 11 août dernier, sur les ondes de’Express FM, que l’indice boursier de référence de la Bourse de Tunis (Tunindex) a enregistré une hausse de 10,42% depuis le début de cette année. Une augmentation rassurante à la lumière de la conjoncture mondiale et par rapport à la situation des autres bourses mondiales.

Le Tunindex a fait preuve d’une certaine résilience face aux récentes crises

Le Tunindex a fait preuve d’une certaine résilience face à la crise pandémique et les répercussions de la guerre en Ukraine.

L’invité de l’émission Expresso a souligné que la Bourse de Tunis ne reflète pas l’état des lieux de tous les secteurs économiques de la Tunisie et que son indice traduit essentiellement la situation du secteur financier, un secteur qui vit une grande dynamique ces derniers temps et impactant par ricochet favorablement la Bourse de Tunis.

Bilel Sahnoun regrette que les secteurs des télécommunications, du pétrole et du tourisme ne sont pas encore côtés en bourse

Il a fait remarquer, dans ce sens, que les entreprises tunisiennes peuvent enrichir les produits boursiers et attirer un plus grand nombre d’investisseurs, sachant que le secteur des télécommunications, du pétrole, du tourisme, ne sont pas jusqu’aujourd’hui, côtés en bourse.

Sahnoun a noté que la capitalisation boursière en Tunisie représente 22% du PIB, soit 24 milliards de dinars tunisiens. Un faible taux par rapport au autre pays, avec un volume quotidien moyen d’échanges estimé à 3 millions de dinars, soit une baisse de 38% par rapport à l’année 2021.

De l’inquiétude quant au recul du chiffre d’affaires et du volume des transactions

L’invité de l’émission a exprimé dans ce contexte son inquiétude quant au recul du chiffre d’affaires et du volume des transactions, ajoutant que la cotation des entreprises publiques en bourse garantit plus de transparence au niveau des transactions.

La preuve en est que les banques publiques cotées en bourse ont réalisé des chiffres prometteurs qui avoisinent ceux réalisés par les banques privées.

Le directeur général de la Bourse de Tunis a mis l’accent sur la nécessité de faciliter et simplifier la cotation des PME à travers l’activation du texte d’application relatif au marché boursier alternatif, rappelant que la cotation desdites entreprises sera lancée après le mois d’août afin de permettre aux PME d’améliorer leur projet et de trouver les financements nécessaires.

Les textes régissant le marché financier, datant de 1994, devront êtres révisés

Sahnoun a ajouté que les textes régissant le marché financier seront révisés, soulignant que ces textes remontent à 1994. La nouvelle réglementation sera prête d’ici la fin de l’année courante et de nouveaux produits financiers seront retenus par la Bourse de Tunis, à l’instar de la bourse des matières premières.

Aux dires du directeur général de la Bourse de Tunis, le premier produit sera l’huile d’olive après la préparation d’une étude à cet effet, sachant que ce marché sera électronique et permettra le suivi de ce produit en temps réel sur le marché via une plateforme égyptienne d’ici l’été prochain.

Source : Express  FM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here