Accords Commerciaux avec l‘Afrique : définition du rôle des douanes dans l’accélération de la mise-en-œuvre de la ZLECAf en Tunisie

0
112

La-Tribune Economique (Accords Commerciaux avec l‘Afrique) – La Direction Générale des Douanes tunisiennes (DGD) en collaboration avec le Ministère du Commerce et du Développement des Exportations (MCDE) a organisé, ce samedi 06 mai 2023 dans ses locaux, une conférence de sensibilisation sur l’Accord de la Zone de Libre-échange continentale africaine (ZLECAf) au profit de ses cadres et agents, sous le thème : « Accélération de la mise-en-œuvre de la ZLECAf en Tunisie : Quel est le rôle des douanes ? » et ce dans le cadre du projet de coopération Appui aux Accords Commerciaux avec l’Afrique (AACA), mis-en-œuvre par la Deutsche Gesellschaft fur Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH Tunisie et mandaté par le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ).

Cet évènement s’inscrit dans le cadre de la finalisation de la mise en place de toutes les procédures légales et les conditions techniques nécessaires pour commencer les opérations commerciales sous le régime de l’Accord ZLECAf par la partie tunisienne.

La conférence s’est tenue sous l’égide de Mme. Najet Jaouadi la Directrice Générale de la Douane tunisienne, et Monsieur Lazhar Bennour le Directeur Général de la Coopération Economique et Commerciale au Ministère du Commerce et du Développement des Exportations, avec la participation de la Cheffe d’équipe du Projet de coopération AACA (GIZ), Madame Amal Mghirbi et des représentant des opérateurs économiques, du secteur privé et d’autres organismes économiques notamment des représentants des chambres du Commerce et de l’Industrie.

« Appui aux Accords commerciaux avec l’Afrique » (AACA)

Ce projet mandaté par le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ) et mis en œuvre par la GIZ Tunisie en coopération avec le Ministère du Commerce et du Développement des Exportations, a pour objectifs essentiellement de :

  • Soutenir les négociations et la mise en œuvre des Accords de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAf) et le Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA),
  • Renforcer les capacités des secteurs public et privé à utiliser mais aussi à tirer parti desdits Accords de libre-échange,
  • Sensibilisersur les accords et vulgariser les outils opérationnels de mise-en-œuvre des accords ZLECAf et COMESA.
  • Promouvoir le dialogue entre le secteur public et le secteur privé dans le cadre des accords régionaux avec l’Afrique.

Dans ce contexte et en application du mémorandum de coopération signé le 15 Mars dernier entre le MCDE, la DGD et la GIZ Tunisie, la Direction Générale des Douanes Tunisiennes a tenu à organiser cette conférence pour mettre en relief son rôle dans le développement des exportations vers l’Afrique subsaharienne.

L’objectif étant aussi de sensibiliser les cadres et les agents des douanes sur les spécificités de l’Accord ZLECAf et l’importance de leur rôle dans la mise-en-œuvre de ce dernier. A cela s’ajoute le soutien au renforcement de capacités et la formation de formateurs des agents douaniers aux règles d’origine et au classement tarifaire des Accords de la (ZLECAf) et du (COMESA).

Par ailleurs, les parties prenantes du projet ont montré leur enthousiasme quant au déploiement de deux initiatives phares, en addition aux mesures de renforcement des capacités, par la composante Appui aux Accords commerciaux avec l’Afrique, notamment, la mise-en-place du système  de Décision anticipée en Tunisie et la digitalisation des procédures liées à la délivrance des certificats d’origine en collaboration avec les Chambres de Commerce et de l’Industrie tunisiennes qui bénéficient elles-mêmes d’un appui spécifique dans ce contexte par le projet AACA.

Un marché de 1,3 milliards de personnes pour un PIB cumulé de plus de 3.4 milliards de dollars d’ici 2025

La conférence a démarré avec une présentation du projet AACA, suivie d’une présentation de l’état d’avancement des négociations dans le cadre de la ZLECAf ainsi que sa mise-en-œuvre en Tunisie et enfin des règles d’origine.

L’accord a l’ambition de créer un marché de biens, de services, d’investissement, et de libéraliser la circulation des personnes afin d’approfondir l’intégration économique du continent africain conformément à la vision 2063 (Afrique intégrée, prospère et pacifique), à travers une élimination progressive des barrières tarifaires et non tarifaires, une coopération réglementaire, douanière et la facilitation du commerce.

Il ouvrira ainsi l’accès aux pays membres à un marché de 1,3 milliards de personnes pour un PIB cumulé de plus de 3.4 milliards de dollars, en établissant un marché unique pour les biens et services fabriqués en Afrique. La ZLECAf aura un impact positif sur l’économie nationale et permettra entre autres d’augmenter les capacités des entreprises tunisiennes en termes d’échange commercial, de diversification, de transformation structurelle en favorisant la création d’emplois, une meilleure intégration socio-économique des femmes et des jeunes en mettant un accent particulier sur le commerce numérique en Afrique. D’où la nécessité de disposer des connaissances et outils nécessaires pour pouvoir adresser ce marché.

Les présentations ont été suivies par un panel de discussion sur les défis et obstacles liés aux règles d’origine et à la délivrance du certificat d’origine ZLECAf avant de poursuivre avec une mise en vue des résultats de la collecte des besoins et l’annonce du programme d’appui en renforcement des capacités et la formation de formateurs au profit de la Direction Générale des Douanes.

Le continent Africain, de nouveaux horizons pour les opérateurs économiques Tunisiens

La Tunisie, sous l’impulsion de son secteur privé conscient du potentiel économique qu’offre le continent africain et de la nécessité de diversifier ses partenariats commerciaux, avait adhéré à divers projets d’intégration régionale, en particulier avec la signature depuis 2018 ensuite la ratification en 2020 des accords établissant le Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA) et la Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAf). Ainsi, le projet AACA vient appuyer ce processus d’intégration économique des autorités tunisiennes en soutenant le développement de compétences nationales notamment au niveau de la DGD qui constitue un acteur clé dans la facilitation du commerce.

Toutes les actualités sur les Accords Commerciaux avec l’Afrique sont disponible sur : www.africatradeagreements.tn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici