Maroc : Régression des ventes de phosphates

0
170

La-Tribune Economique (Régression des ventes de phosphates) –  Selon les prévisions de Bank Al-Maghrib, à l’issue de son conseil d’administration, le rythme de croissance des exportations devrait ralentir de 29,4% en 2022 à 3% cette année, et à 0,6% l’an prochain.

Ce ralentissement, selon la Banque centrale, est dû à l’anticipation d’une baisse des exportations de phosphates et de ses dérivés au cours de l’année 2023, après une année 2022 exceptionnelle revenant au renchérissement des prix à l’international des matières premières.

En effet, en 2022 les exportations de phosphate du Maroc se sont élevées à 115,4 milliards de dirhams, contre 80 milliards de dirhams en 2021. Le chiffre atteint l’an dernier représente 27% des exportations totales du Royaume, qui s’élevaient à 426 milliards de dirhams.

Cela s’explique par l’augmentation significative des prix des engrais en 2022 qui sont passés de 4 775 dirhams la tonne en 2021 à près de 8 326 dirhams la tonne à la fin de l’année écoulée.

Selon les chiffres de Bank Al-Maghrib, cités par Hespress FR, le fort dynamisme des échanges l’an dernier a aussi causé une hausse record du déficit de la balance commerciale, qui a atteint 311,6 milliards de dirhams. Les envois des Marocains de l’étranger se sont élevés à 109,2 milliards de dirhams et les recettes touristiques se sont élevées à 91,3 milliards de dirhams, limitant le déficit à 3,9% du produit intérieur brut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici