Saïdane: La Tunisie est en phase de pré-déclaration de faillite

0
171

La-Tribune Economique (pré-déclaration de faillite)- L’économiste Azzedine Saïdane a estimé que la baisse de la notation Moody’s de la Tunisie à Caa2, qui est l’avant-dernier degré, c’est-à-dire avant la déclaration de faillite, cela signifie également que la Tunisie est devenue un pays à haut risque.

Saïdane a expliqué dans une déclaration faite, ce lundi  à Tunisie Numérique, que des réformes nécessaires et urgentes doivent être menées, et que si la Tunisie n’est pas en mesure de le faire, la prochaine révision sera sans doute revue à la baisse.

En sus, l’expert a évoqué la note de la Banque Centrale de Tunisie qui a été abaissée à Caa2 également avec des perspectives négatives, et que la note de 4 banques tunisiennes a également été fortement abaissée, du fait qu’elles ont beaucoup prêté de l’argent à l’État tunisien.

Plusieurs de ces données ont fait ressortir, selon l’économiste, que la Tunisie se dirige vers le déséquilibre de la dette publique, car il y aura de très grandes difficultés à rembourser les dettes et à mobiliser des ressources pour financer le budget 2023, qui a d’autres besoins supplémentaires.

 ” La Tunisie est actuellement en phase de pré-déclaration de faillite, et il faut aujourd’hui se diriger vers le Club de Paris” a-t-il assuré.

L’expert a, par ailleurs, souligné que cette situation avait été prévenue il y a plusieurs années afin d’éviter que le pays n’entre dans une spirale de rééchelonnement de la dette, mais la question est devenue nécessaire aujourd’hui pour relâcher la pression sur les finances publiques . Il faut aussi restaurer la possibilité d’emprunter à nouveau auprès de l’Internationale à l’instar du FMI et d’autres parties, mais à condition de respecter strictement le calendrier de remboursement de la dette, selon ses dires.

Rappelons que l’agence de notation américaine Moody’s a annoncé, vendredi soir, la dégradation de la note souveraine de la Tunisie à long terme, en devises et en monnaie locale de Caa1 à Caa2 avec perspective négative.

Moody’s a, également, abaissé la note de la Banque centrale de Tunisie (BCT), qui est légalement responsable des paiements sur toutes les obligations du gouvernement de Caa1 à Caa2 assortie d’une perspective négative.

Selon Moody’s, cette dégradation est expliquée par l’incertitude quant à la capacité du gouvernement à mettre en place des mesures qui puissent répondre aux besoins de financement élevés.”Si un financement important n’est pas assuré, la Tunisie risque un défaut de paiement de sa dette “, a averti l’agence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici