Quand allons-nous enfin reconnaître le rôle des données dans la performance des entreprises ?

0
189

La-Tribune Economique (rôle des données dans la performance des entreprises) – Le rendement des actifs (ROA) est un indicateur de performance de plus en plus utilisé, calculé en divisant le résultat net par le total des actifs d’une entreprise. Il serait cependant plus pertinent d’inclure les données de l’entreprise dans ce calcul, c’est-à-dire de les considérer comme un actif à part entière. En effet, lorsqu’elles sont correctement gérées et optimisées, elles contribuent à la performance d’une organisation. Les entreprises ont donc tout intérêt à se pencher dès maintenant sur le potentiel et l’exploitation de leur jeu de données.

Un changement de paradigme nécessaire

Les données sont souvent qualifiées de « nouvel or noir ». La façon dont elles sont organisées et exploitées est décisive pour l’ensemble de l’économie de l’information.  La gestion et l’analyse des données sont devenues LE facteur différenciant de l’ensemble des organisations souhaitant prendre des décisions plus intelligentes, monétiser les connaissances qu’elles détiennent par le partage des données, ou utiliser au mieux les données de tiers.

Face à ce constat, le recours traditionnel aux indicateurs de rendement des capitaux propres devient obsolète. Une entreprise qui possède exactement les mêmes actifs physiques, les mêmes effectifs, les mêmes gammes de produits et le même modèle de services que sa concurrente sera dépassée par cette dernière si elle utilise moins efficacement ses données. Il est temps de considérer les données comme un élément essentiel sur lequel s’appuyer pour générer de nouvelles opportunités, aussi bien internes qu’externes à l’entreprise.

Faire des données un indicateur de performance clé

Investir continuellement dans ses données permet d’en faire un véritable actif, avec une valeur considérable. Concrètement, cela implique de trier les données afin de les rendre plus visibles, les contextualiser, les nettoyer pour accroître leur précision, les intégrer au cœur des processus opérationnels et les enrichir de métadonnées et de données externes afin de révéler tout leur potentiel.

A l’ère du numérique, les volumes de données constituent le plus grand atout des entreprises. Dans un contexte d’incertitude économique et de ralentissement potentiel des dépenses, il devient critique de se concentrer sur l’existant et de comprendre comment l’optimiser, plutôt que d’engager des dépenses spéculatives dans des initiatives nouvelles aux résultats hypothétiques. Ainsi, il est probable que le « ROA des données » supplante bientôt le ROI (retour sur investissement), devenant la principale mesure des investissements des entreprises dans leur stratégie numérique.

Optimiser ses données pour « rester dans la course »

Les organisations capables de transformer leurs données en connaissances et de prendre des décisions concrètes à partir de celles-ci seront récompensées. Leur capacité à exploiter les données deviendra un argument clé mis en avant dans les rapports d’entreprise, le marketing, les relations publiques, la communication financière et les échanges avec les analystes.

Bien sûr, avant que le ROA des données n’intègre le langage courant des entreprises, il faudra créer un cadre et définir des moyens objectifs de démontrer l’utilisation positive des données, mais ce n’est pas une excuse pour repousser ce chantier d’envergure. Les données vont prochainement départager les entreprises en deux groupes, tout comme l’arrivée de l’e-commerce il y a 20 ans a séparé les gagnantes des perdantes selon leur capacité à s’adapter à cette évolution. Vos données sont-elles prêtes pour ce nouveau chapitre technologique ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici