La BT réalise un bénéfice de 166 millions de dinars en 2022

0
145

La-Tribune Economique (BT) – L’année 2022, « une année magique pour la Banque de Tunisie (BT) ». C’est ce qu’on nous a révélé la banque suite à la tenue de son assemblée générale ordinaire relative à l’exercice 2022. L’événement a eu lieu le 28 avril 2023 en présence d’un nombre important d’actionnaires de la Banque. La BT a réalisé un bénéfice de 166 millions de dinars et a proposé une distribution d’un dividende de 0,280 dinar par action.

L’AGO a abouti à l’adoption des résolutions suivantes :

– Approbation du rapport d’activités, des états financiers individuels et consolidés et des conventions régis par les dispositions des articles 200 et 475 du Code des sociétés commerciales tels que présentés.

– Affectation du bénéfice net de l’exercice net égal à 166.316.586 dinars et distribution d’un dividende de 0,280 dinar par action. Il sera mis en paiement à partir du 09 mai 2023.

– Affectation de 3.775.000 dinars au poste de réserves ordinaires. Il s’agit des réserves à régime spécial relatives aux réinvestissements exonérés et qui sont devenues fiscalement libres suite à la cession des titres y afférant.

– Renouvellement pour une période de trois ans du mandat d’administrateur de Habib Kammoun.

– Nomination de Mohamed Kaaniche en tant qu’administrateur indépendant pour une période de trois ans.

– Nomination de Hella Mehri en tant qu’administratrice indépendante pour une période de trois ans.

– Reconduction du montant brut des jetons de présence alloués aux membres du conseil d’administration et aux membres des trois comités réglementaires au titre de l’exercice 2023 à 475.000 dinars par an. Le conseil d’administration décidera de la répartition de ce montant entre ses membres.

S’exprimant lors de l’AGO, le président du conseil d’administration de la BT, Eric Charpentier est revenu sur le contexte économique international. Il a évoqué l’impact de la crise épidémique et de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Ceci a impacté, selon lui, la relance économique. Néanmoins, ces obstacles n’ont pas empêché la BT de réaliser en 2022 un bénéfice record de 166 millions de dinars (MD). « L’année 2022 a été marquée par les conséquences de la crise sanitaire qui a secoué l’économie mondiale et ralenti la croissance à un niveau que nous n’avions pas connu depuis très longtemps… Malheureusement, l’invasion par la Russie de l’Ukraine a compliqué la reprise économique… Toutefois, et en dépit de ces éléments qui ne sont pas très favorables, la Banque de Tunisie a poursuivi son développement et a délivré des résultats solides », a-t-il dit.

Eric Charpentier a indiqué que la bonne dynamique au sein de l’établissement a permis de réaliser des résultats marqués par une évolution favorable. Il a évoqué la hausse de plus de 12% du PNB. Il s’agit de résultats démontrant et confirmant la solidité de l’établissement et l’efficacité et la pertinence de la politique de prudence qu’elle a adoptée depuis quelques années. « Cela se traduit par des risques maîtrisés et un taux de couverture des créances de 73% à la fin de l’exercice 2022. Nous avons une évolution des fonds propres qui atteignent maintenant 1,130 milliard de dinars. Le ratio prudentiel, qui compte le plus, s’élève autour de 16%… Le conseil d’administration, après en avoir discuté, a décidé de proposer une distribution qui représente 45,5% du bénéfice net de 2022 », a-t-il poursuivi.

Eric Charpentier a, également, souligné l’attachement de la BT au respect des normes IFRS. L’impact au sein de la banque, selon lui, était positif. Le rapport annuel de la Banque précise, à ce sujet, que l’implémentation des normes IFRS a été initiée en collaboration avec un cabinet d’expertise externe. Les normes seront appliquées à partir de 2023. M. Charpentier a, aussi, indiqué qu’un autre projet avait été finalisé. La BT a réussi à mettre en place un système de communication interne basé sur une plate-forme interactive et contenant une multitude de données telles que celles relatives aux projets en cours ou au code de conduite de la banque. Il a indiqué que la banque avait tous les atouts pour réussir une nouvelle phase de développement.

S’exprimant par la suite, le directeur général de la BT, Hichem Rebai a évoqué l’impact de la situation géopolitique internationale sur l’économie mondiale et tunisienne. Il a qualifié la situation d’une rivalité sans précédent entre les États-Unis d’Amérique et la Chine. M. Rebai a, aussi, pointé du doigt l’instabilité politique et la complexité de la situation à l’échelle internationale. Pour ce qui est de la Tunisie, le DG de la BT a considéré que le pays faisait face à plusieurs défis tels que celui de la compétitivité, de la transition énergétique et du passage vers le digital.

« Bien sûr, aujourd’hui, il y a le grand impératif de la sécurité alimentaire qui s’impose… Aujourd’hui, il faut trouver toutes les solutions possibles pour s’en sortir…Ceci nécessite une économie rationnelle et efficace et une réforme du système fiscal et celui de change équitables… Le PIB national en 2022 a évolué de 2,4%. Le taux moyen de l’inflation a atteint 8,3%… Il y a eu une diminution des réserves en devises », a-t-il déclaré.

Hichem Rebai a affirmé que la BT a réalisé un résultat net record de 166,317 millions de dinars. Selon le rapport annuel, ce chiffre était égal à 161,362 millions de dinars en 2021. Il s’agit, donc, d’une augmentation de 3,1% en une année. La même source précise que le produit net bancaire est passé de 377,621 millions de dinars en 2021 à 423,857 millions de dinars en 2022, soit une évolution de 12,24%. La capitalisation boursière a progressé de 1.237,5 millions de dinars en 2021 à 1.398,6 millions de dinars en 2022. M. Rebai a indiqué que les dépôts de la clientèle ont atteint 5.305,679 millions de dinars en 2022. Ce chiffre était égal à 4.634,053 millions de dinars en 2021. Il s’agit d’une augmentation de 14,5%. Les dépôts à vue sont passés de 1.605,893 millions de dinars en 2021 à 1.777,706 millions de dinars en 2022, soit une évolution de 10,7%. Les ressources extérieures, quant à elles, ont diminué de 19% passant de 381,356 millions de dinars en 2021 à 308,873 millions de dinars en 2022. Les ressources spéciales, égales à 396,113 millions de dinars en 2021, ont diminué de 18,2% pour s’établir à 323,997 millions de dinars en 2022.

Hichem Rebai a indiqué que le taux de couverture a atteint 73,2%. Il a estimé que les indicateurs étaient rassurants. Il a, aussi, considéré que les filiales de la BT étaient en bonne santé. Elles continuent à faire évoluer le groupe de la Banque de Tunisie. Il les a salués pour leur contribution. Pour ce qui est des affectations du bénéfice de la banque, des 166 millions de dinars, cinquante millions serviront aux réinvestissements exonérés, 75,6 millions seront distribués en dividendes et 40,7 millions resteront en réserve.

Hichem Rebai a considéré que la BT, forte de ses acquis et de ses ambitions, visait un modèle économique performant. Les perspectives de la banque s’inscrivent au tour des trois axes suivants : la satisfaction client, l’efficacité opérationnelle et la croissance saine, conforme et rentable. La satisfaction client implique un engagement de la BT et une proximité avec ce dernier. L’entreprise se veut, selon lui, une banque responsable. L’efficacité opérationnelle repose sur le renforcement du dispositif de contrôle et d’efficacité. Cet axe comprend la motivation des effectifs, le renforcement des capacités et la mobilisation des équipes. Le troisième axe repose sur la garantie de la rentabilité de l’entreprise tout en préservant la qualité des services. Selon M. Rebai, il est essentiel de maintenir la trajectoire de croissance actuelle de la banque, préserver la solidité des fondamentaux et créer une valeur ajoutée. « Je considère que l’année 2023 s’annonce comme étant une année compliquée et difficile. Elle appelle lucidité, agilité et efficacité… Nous devons garder un regard positif sur les changements qui s’annoncent et qui, parfois, s’imposent. Nous devons tenir compte des impératifs qui en découlent », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le rapport annuel sur l’exercice 2022 comporte un chapitre intitulé « Développement et modernisation de la Banque ». Cette partie indique que les effectifs de la BT ont évolué de plus de 8%. L’effectif permanent de la banque est passé de 989 personnes en 2021 à 1.073 personnes en 2022. 84 recrutements ont eu lieu. Ils concernent 46 cadres et 38 employés. La moyenne d’âge est passée de 42 ans à 41 ans. La BT s’est dotée d’un système d’intégration permettant de faire évoluer les compétences des effectifs. La banque considère la formation continue comme un atout face aux évolutions permanentes auxquelles elle est confrontée. La BT a réalisé plusieurs activités et événements liés à la formation du personnel dans le but de développer les compétences. Ces formations ont ciblé différentes directions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici