Tunisie/BM: Vers l’adoption de la nouvelle stratégie de coopération, le 21 mars

0
171

La-Tribune Economique (nouvelle stratégie de coopération) – La nouvelle Stratégie de coopération de la Banque mondiale (BM) avec la Tunisie pour la période 2023/2027 sera soumise au Conseil des administrateurs du Groupe de la BM, le 21 mars 2023, a annoncé le vice-président de la banque pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord, Ferid Belhaj.

Dans une déclaration aux médias en marge de la cérémonie de signature d’un accord relatif à une ligne de crédit de 120 millions de dollars (environ 370 millions de dinars) tenue vendredi au siège du ministère de l’économie, Belhaj a fait savoir que ce nouveau cadre de partenariat-pays de la Tunisie s’articule autour de trois principaux objectifs.

Il s’agit du rôle de l’Etat dans l’économie notamment le secteur privé, le développement humain (éducation, couverture sociale et la santé…) et la durabilité, le climat et les énergies renouvelables, a-t-il précisé.Ce cadre est conçu notamment pour soutenir le plan quinquennal du gouvernement tunisien, a-t-il affirmé.

Belhaj a par ailleurs, exprimé l’engagement de la BM à poursuivre son soutien technique et financier, ajoutant que l’appui apporté par la BM à la Tunisie donne un signal fort pour l’écosystème et les marchés financiers.

De son côté, le ministre de l’Economie et de la planification, Samir Saïd a rappelé que l’accord de la ligne de crédit signé, vendredi, s’inscrit dans le cadre du projet de soutien des Petites et moyennes entreprises (PME) post-covid, rappelant la fermeture d’environ 20% des PME à cause de la crise sanitaire.

Il a souligné que cette ligne s’adresse à environ 900 PME dont le volume d’investissement ne dépasse pas 15MD et qui ont été touchées par les répercussions de la pandémie de Covid-19 et la guerre russo-ukrainienne.

Saïd a souligné que le gouvernement n’a pas pu apporter l’appui nécessaire aux PME avec un apport financier estimé 0,4% du PIB seulement, contre 3% du PIB au Maroc et 15% du PIB en France, et ce, à cause de la situation de la finance publique.

Cette ligne apportera de l’oxygène aux PME et favorisera l’accélération de la digitalisation, l’économie verte, l’économie d’énergie et la préparation des PME à l’export, a-t-il précisé.

A noter que le Conseil des administrateurs de la BM a approuvé, le 6 février, un prêt de 120 millions de dollars en faveur de la Tunisie, au titre du Projet d’appui au redressement économique des PME.

Selon la BM, ce projet vise à remédier aux problèmes de liquidité auxquels sont confrontées les entreprises tunisiennes, en finançant des lignes de crédit à long terme qui seront rétrocédées par le ministère des Finances, aux institutions financières participantes pour l’octroi de prêts aux PME éligibles.

Cet appui financier  » mettra en place deux lignes de crédit. Le premier dispositif, d’un montant de 24,5 millions de dollars (76 MD), permettra de rééchelonner les prêts de PME viables en rallongeant les échéances et d’alléger ainsi, la charge de la dette. La deuxième ligne de crédit, de 93,7 millions de dollars (291 MD), permettra d’octroyer de nouveaux prêts à long terme à des PME viables. Enfin, la troisième composante du projet, d’un montant de 1,5 million de dollars (4,6 MD), consistera en un appui à sa mise en œuvre, ainsi qu’à son suivi-évaluation « .Selon la BM» le projet pourra s’appuyer sur la modernisation de la Société Tunisienne de Garantie (SOTUGAR), qui fait l’objet d’un programme parallèle d’assistance technique et d’un protocole d’accord entre le ministère des Finances et la Banque centrale de Tunisie visant à renforcer son cadre de gouvernance et de surveillance « .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici