Creusement du déficit courant à 8,6% du PIB en 2022

0
178

La-Tribune Economique (déficit courant)- Le Conseil d’Administration de la Banque Centrale de Tunisie s’est réuni aujourd’hui mercredi 1er février 2023 et a pris connaissance des derniers développements aussi bien au niveau de l’environnement international que national, d’après un communiqué qu’il vient de publier.

Sur le plan national, le Conseil note le creusement du solde courant, en 2022, en dépit de la bonne tenue des recettes touristiques et des revenus du travail. En effet, celui-ci a clôturé l’année 2022 avec un déficit de -8,6% du PIB contre -6% une année auparavant, portant la marque de l’aggravation du déficit commercial qui a atteint un record historique.

Ce dernier s’est, en effet, selon l’institut d’émission, fortement ressenti de la forte hausse de la facture des importations qui a culminé à 82,8 milliards de dinars contre 62,9 milliards une année auparavant, en dépit de l’amélioration des recettes d’exportation. Ledit déficit a maintenu les pressions sur les réserves de change qui se sont établies au voisinage de leur niveau de fin 2022, à 22,3 milliards de dinars ou 97 jours d’importation, à la date du 31 janvier 2023.

S’agissant de l’inflation, elle a poursuivi sa remontée pour atteindre 10,1% en décembre 2022 (en glissement annuel) contre 9,8% le mois précédent et 6,6% au même mois de l’année précédente, soit son niveau le plus élevé sur plus de trois décennies. De même, l’inflation sous-jacente « inflation hors produits alimentaires frais et produits à prix administrés » s’est élevée à 9,3% en décembre 2022 (en glissement annuel) contre 6,1% une année auparavant, precise le communiqué de la BCT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici