TF Bank : Nouvelle configuration du capital après l’intervention de la CDC

0
76

La-Tribune Economique (TF Bank) – L’intérêt d’UNIVERSNEWS pour la défense des intérêts du pays ne date pas d’aujourd’hui, comme on l’a fait pour l’affaire de la TF Bank, dans laquelle notre journal a été le premier à vous fournir les informations nécessaires et exclusives. Nos précédents articles ont permis, à titre d’exemple, de faire avorter la cession de cet acquis précieux de la Tunisie à un fonds d’investissement britannique (INVEMA) et nos précédents articles en témoignent… Nous continuons sur la même voie, en vous fournissant d’autres exclusivités.

Nouveaux développements à la Foreign Tunisian Bank (TFB), avec l’arrivée à la rescousse de la Caisse des dépôts et des consignations (CDC), en vue de « sauver » l’agrément !!!.

C’est la BH Bank qui a donné le ton, en refusant de participer à l’augmentation du capital ; par conséquent la baisse de ses parts qui passent de 34% actuellement à près de 25% dans la nouvelle configuration.

D’ailleurs, la dernière réunion entre la CDC et la Société tunisienne de banque (STB), a examiné l’approche à adopter, concernant leurs ratios, en vue de la participation à l’augmentation du capital de la TF Bank, exigée par l’autorité de régulation monétaire française où la CDC aura environs dix pour cent, alors que la STB maintiendra ses 49% dans le capital et éviter ainsi une autorisation de franchissement de seuil.

Il est à rappeler que la composition du Conseil d’Administration de la TF BANK a enregistré récemment l’entrée de Moez Ben Ameur en tant que nouveau représentant de l’état en remplacement d’Anis ATTIA.

Ainsi, il est impératif de changer de mode de gouvernance et rompre avec les nominations par complaisance et par allégeance qui ont placé la TF Bank dans la situation actuelle et permettre aux trois actionnaires, en l’occurrence la CDC, la BH Bank et la STB Bank de bien choisir une équipe dirigeante disposant d’un business plan qui peut assurer la pérennité, avec des règles de gestion conformes aux normes internationales.

Il est impératif que le conseil d’administration assume toutes ses responsabilités, sur la base de la compétence et la maîtrise des règles de gestion d’une institution financière ; pour entamer une nouvelle étape après celle du maintien de l’agrément et transformer ainsi la TFBANK en une véritable Banque Digitale surtout que cette dernière ne dispose pas d’un vaste réseau d’agences.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here