Vers l’importation de 250 mille tonnes de blé de Franceblé de France

0
262

La-Tribune Economique (blé de France) – « La Tunisie va importer de la France 250 mille tonnes de blé, pour la campagne 2022-2023″, a indiqué le chef de mission Maghreb-Afrique de l’Association  » Interceréales France « , Yann Lebeau.

Dans une déclaration à l’Agence TAP, à l’occasion de la tenue, mercredi, à Tunis,  » des rencontres 2022 franco-Tunisiennes des céréales « , le responsable a rappelé que la Tunisie importe 15 à 25 % de ses besoins en blé tendre de la France.

Pour la campagne 2021-2022, la France n’a pas exporté de blé à la Tunisie, en raison des faibles récoltes que nous avons enregistré, a-t-il encore indiqué.
Et de préciser  » La Tunisie importe de la France 1,1 million de tonnes de blé tendre, environ 500 mille à 600 mille tonnes de blé dur, 800 mille tonnes d’orge et 1 million tonnes de maïs « , a-t-il encore fait savoir.

De son coté, Philippe Heuseule, responsable des relations Internationales de l’association  » Interceréales France « , a estimé que malgré le stress hydrique important et les phénomènes climatiques extrêmes enregistrés au cours du printemps de la campagne culturale 2021-2022, la France a prouvé sa grande résilience à ces conditions climatiques par une bonne qualité de sa récolte.

Et de poursuivre que son pays a produit au cours de la même campagne 34,1 millions de tonnes (Mt) de blé tendre, 1,4Mt de blé dur et 11,4 Mt d’orge.

« La France, 5ème producteur mondial et 4ème exportateur de blé tendre, sera en mesure de répondre aux demandes de ses clients et partenaires internationaux. Elle prévoit d’exporter, en dehors de l’UE, près de 10Mt de blé tendre, au cours de la campagne de commercialisation 2022-2023 « , selon les données fournies par  » Interceréales France « .
Un protocole d’accord de coopération technique entre l’association française, l’office tunisien des céréales et FranceAgriMer(Etablissement national des produits de l’agriculture et de la mer) a été, signé, lors de cette rencontre.

Cet accord qui s’étale sur une période de 3 ans, a pour objectifs d’harmoniser les méthodes de contrôle qualité des céréales et d’assurer des formations sur les méthodes de stockage et de conservation des céréales.

Les rencontres franco-tunisiennes constituent une occasion pour débattre de plusieurs sujets en lien avec les filières céréalières des deux pays, tels que  » le Changement climatique  » et  » la Commercialisation de la collecte céréalière « .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici