La hausse des prix du pétrole pourrait faire baisser le PIB de la zone euro de 1,5%

0
148

La-Tribune Économiques (hausse des prix du pétrole) – Les pays européens étaient parmi les plus touchés par la flambée des prix du pétrole et du gaz, notamment en raison de leur dépendance à ces carburants aussi bien pour leur production que pour leur consommation.

La hausse des prix du pétrole, qui devrait atteindre les 30 %, pourrait faire baisser le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro de 1,5 %, selon une nouvelle étude.

Présentée mardi lors du forum annuel de la Banque centrale européenne (BCE), qui se tient à Sintra, au Portugal, l’étude a montré que les pays européens étaient parmi les plus touchés par la flambée des prix du pétrole et du gaz, notamment en raison de leur dépendance à ces carburants aussi bien pour leur production que pour leur consommation.

Selon l’économiste Hilde C. Bjornland, auteure de l’étude, l’augmentation des prix de l’énergie est directement liée aux tensions géopolitiques et aux perturbations des chaînes d’approvisionnement causées par le conflit en Ukraine.

En moyenne, chaque augmentation de 10 % des prix du pétrole risque de réduire le PIB de la zone euro de 0,5 % dans un délai de deux ans, ce qui signifie qu’une inflation pétrolière de 30 % pourrait à terme réduire le PIB de la zone euro de 1,5 %, selon Mme Bjornland.

« Pendant les périodes de forte volatilité des prix du pétrole, il est difficile de stabiliser l’inflation », a-t-elle indiqué.

La hausse des prix des autres marchandises, notamment des denrées alimentaires, a déjà fait monter les perspectives d’inflation, et « est susceptible d’avoir des effets durables sur les prix », a-t-elle ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici