La Commission Européenne accorde 307 millions d’euros à la Tunisie

0
116

La-Tribune Economique (307 millions d’euros à la Tunisie) – Un accord de subvention d’un montant de 307 millions d’euros pour soutenir le financement du projet d’interconnexion électrique entre la Tunisie et l’Italie  » ELMED « , a été signé, mardi, entre la Société tunisienne de l’électricité et du gaz(STEG) et l’opérateur du réseau électrique italien « Terna » et la Commission Européenne.

« Cet accord représente une étape stratégique pour la concrétisation d’un véritable pont énergétique entre l’Europe et l’Afrique du Nord », a déclaré le PDG de la STEG, Hichem Anène, lors de la cérémonie de signature, cité dans un communiqué de la STEG.

D’une capacité de 600 mégawatts, la liaison en câble électrique haute tension du projet ELMED reliera la future station électrique à Mlaâbi (délégation de Menzel Témime / Gouvernorat de Nabeul) du côté tunisien à la station électrique de Partannaen Sicile, par le biais d’un câble sous-marine d’environ 200 km de longueur et à une profondeur maximale atteignant les 800 mètres.

Un investissement d’environ 850 millions d’euros est prévu pour la réalisation du Projet ELMED, dont 307 millions d’euros ont été alloués par le mécanisme  » Connecting Europe Facility « (CEF) , un programme européen dédié au soutien de projets visant le développement des infrastructures énergétiques de l’Union Européenne.

Selon la STEG, c’est la première fois que des fonds du CEF sont alloués à un projet d’infrastructure impliquant un Etat membre de l’Union Européenne et un pays tiers.

La Commission européenne a alloué à ce projet plus de la moitié du budget disponible dans le cadre de l’appel à propositions 2022, en témoignage de son importance stratégique, révèle la même source.

La Banque Mondiale a approuvé, pour sa part, un financement de 268,4 millions de dollars à la Tunisie pour le projet ELMED, en partie consacré à la construction de la station électrique de conversion du côté tunisien (incluse dans le périmètre du Projet financé par le CEF) et aux renforcements du réseau électrique tunisien nécessaires à l’exploitation de l’interconnexion.

En plus des apports financiers du CEF et de la Banque Mondiale, des financements de la part de la Banque européenne d’investissement( BEI ), de la Banque allemande de développement ( KfW) et de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) sont prévus dans le cadre de ce grand projet énergétique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici