Il a confié ses finances à ChatGPT : voici le résultat…

0
128

La-Tribune Economique (ChatGPT) – Joshua Browder, PDG de la start-up DoNotPay, a tenté une expérience audacieuse en confiant la gestion de ses finances à AutoGPT – un programme basé sur ChatGPT-4 qui exploite l’IA pour automatiser entièrement un ensemble d’objectifs. Selon ses dires, cette aventure lui aurait permis d’économiser au total 217,85 dollars.

Dans un fil de discussion sur Twitter, Joshua Browder explique avoir donné à AutoGPT accès à sa banque, ses relevés de comptes, e-mails et autres données personnelles. L’IA s’est alors attelée à annuler des abonnements inutiles, comme celui d’une salle de sport à 80,86 dollars par mois.

Comment il a économisé plus de 200 dollars grâce à ChatGPT

J’ai décidé de confier la totalité de ma vie financière à GPT-4 (via le chat @donotpay que nous développons). J’ai donné à AutoGPT accès à ma banque, mes relevés de comptes et de crédit et email. Voici comment ça se passe pour l’instant (+217,85$) et les manières étranges dont l’IA fait économiser de l’argent

AutoGPT a également rédigé une plainte contre le service Wi-Fi médiocre lors d’un vol United Airlines – ce qui a permis à Joshua Browder d’obtenir un nouveau remboursement. AutoGPT a également réussi à négocier une réduction de plus de 100 dollars sur la facture internet de l’entrepreneur.

Bien sûr, cette histoire n’est pas la première, et AutoGPT peut sembler vraiment sur le point d’amorcer une vraie révolution dans l’automatisation des tâches dopées à l’IA. Toutefois des doutes subsistent. D’abord parce que GPT-4, sur lequel repose AutoGPT, a tendance à produire des informations inexactes ou trompeuses, ce qui peut rendre ces stratégies risquées.

Ensuite parce que DoNotPay, une application dont le concept est de proposer des services juridiques dopés à l’IA, s’est déjà illustré dans une série de cas douteux. Par exemple des internautes rapportent l’inefficacité de l’application dans certaines procédures simples comme l’annulation de contraventions.

Dans un autre cas, l’entreprise DoNotPay a tenté d’équiper un vrai avocat d’une oreillette via laquelle l’IA lui donnerait tout le discours devant le juge – avant d’y renoncer car cela est strictement interdit par la Loi américaine.

Les internautes reprochent également à ce type d’approche la dissémination des données personnelles des utilisateurs. En effet, pour que GPT-4 puisse vraiment agir, il faut lui donner accès à vos données personnelles, qui peuvent à la faveur de bogues apparaitre dans d’autres conversations comme cela s’est déjà produit.

Ce qui n’empêche pas DoNotPay d’annoncer qu’une version juridique de AutoGPT est en train d’être développée par DoNotPay. Le dispositif pourrait, entre autres, déboucher sur un plugin pour ChatGPT – plugins que OpenAI est toujours en cours de (lent) déploiement sur les comptes ChatGPT Plus payants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici