Bitcoin : 5 facteurs qui vont rapidement pousser le BTC à 100.000 $ selon Messari

0
157

La-Tribune Economique (Bitcoin) – Semblant profiter de la crise bancaire et d’autres facteurs, le prix du Bitcoin s’est envolé tout au long de la semaine, rejoignant un sommet proche de 28.000 $ vendredi, et reste bien orienté alors que le weekend démarre.

Or, certains estiment que la remontée du Bitcoin ne fait que commencer, et que de nouveaux records absolus sont à l’horizon.

Ryan Selkis, fondateur et PDG de Messari, une importante société d’analyse du marché crypto, fait partie de ce camp, et prévoyant une hausse massive du Bitcoin alors que les banques américaines tombent comme des dominos.

Dans un tweet publié vendredi, il a en effet cité 5 facteurs qui devraient selon lui pousser le Bitcoin à 100.000 $, soit une hausse de plus de 270% par rapport au cours actuel.

« Ma prédiction approximative pour les douze prochains mois :
1. Davantage de faillites bancaires dans les deux semaines à venir.
2. Les réductions de la Fed / QE (Quantitative easing) sont de retour !
3. Le BTC grimpe, une inflation modérée soutenue.
4. L’argent extérieur / l’argent sain – 100 000 $ / BTC.
5. Les institutions achètent plus vite que les autorités fédérales ne peuvent fermer.  »

Dans un autre tweet, Selkis a affirmé que la crise bancaire ébranle la confiance des investisseurs et qu’ils placeront leur richesse dans des actifs tels que la crypto et l’or.

« La banque fractionnaire est bonne (crédit), mais elle nécessite de la prudence et de la confiance pour fonctionner. Lorsque la confiance disparaît, les gens se tournent logiquement vers les banques à réserves pleines. (Crypto et or). »

Il a par ailleurs souligné que « la crypto-monnaie n’a pas modifié les règles comptables pour favoriser les bons du Trésor, puis dissimuler l’insolvabilité des banques », assénant que « ce sont les autorités fédérales qui l’ont fait ».

De ce fait, la finance décentralisée (DeFi) est selon lui « un système plus fiable » que les marchés traditionnels, et est la direction vers laquelle le monde se dirige :

« Le crypto-monnaie est un radeau de sauvetage et un pari optimiste sur un avenir de services financiers ouverts et de technologies ouvertes. C’est aussi un vote de protestation et un outil de sortie. Vous voulez vous exposer si vous ne pouvez pas faire confiance à vos institutions. Et le message de la semaine dernière a été « ne faites pas confiance à vos banques ou à vos gouvernements ».

Enfin, il a suggéré que contrairement à ce que les régulateurs affirment, ce sont les banques qui créent des problèmes aux cryptomonnaies, et non l’inverse, critiquant notamment la pratique du fractionnement bancaire, qui consiste pour les banques à ne détenir qu’une partie de l’argent déposé dans leurs réserves, ce qui peut selon lui nuire à la crypto-monnaie.

En effet, il a expliqué que dans la mesure où les institutions financières traditionnelles sont nécessaires pour que les clients puissent transférer leurs devises sur les plateformes crypto, la crise bancaire constitue de fait un défi pour le secteur des crypto-monnaies.

« La Fed et les grandes banques doivent mieux se coordonner pour protéger les crypto-monnaies des risques systémiques du système bancaire américain. La banque fractionnaire est risquée. N’investissez pas plus que ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Elle a du potentiel, mais seulement si elle est construite en toute sécurité en gardant à l’esprit la protection des consommateurs. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici