Bourse de New York : Intel plonge et entraîne le secteur des puces… Craintes sur le marché des PC

0
153

La-Tribune Economique (Bourse de New York) – Cinq des plus grands fabricants de puces électroniques étaient en train d’effacer vendredi près de 15 milliards de dollars de valorisation boursière après les prévisions jugées décevantes d’Intel, qui ont alimenté les craintes d’un effondrement du marché des ordinateurs personnels.

Intel a prévenu qu’il pourrait accuser une perte inattendue au premier trimestre et a tablé sur un chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux prévisions des analystes, le groupe étant aussi confronté à un ralentissement de la croissance du secteur des centres de données.

A la Bourse de New York, l’action Intel chutait de 10% dans les premiers échanges.

Dans la foulée, les concurrents comme Advanced Micro Devices (-1,5%), Nvidia (-0,5%), Applied Materials (-2,6%) et Qualcomm (-1,19%) évoluaient tous dans le rouge.

Le fournisseur d’Intel, KLA Corp, chutait de 6,3% après avoir aussi publié des prévisions jugées décevantes.

« Aucun mot ne peut dépeindre ou expliquer l’effondrement historique d’Intel », a déclaré Hans Mosesmann de Rosenblatt Securities, qui fait partie des 21 analystes qui ont réduit leur objectif de cours sur le titre.

Les sombres perspectives d’Intel soulignent les difficultés auxquelles est confronté le directeur général Pat Gelsinger, qui tente de rétablir l’hégémonie du groupe sur le secteur des puces en développant la sous-traitance et en construisant de nouvelles usines en Europe et aux Etats-Unis.

Intel n’a cessé de perdre des parts de marché au profit de ses concurrents comme AMD, qui a fait appel à d’autres fabricants sous contrat comme TSMC pour fabriquer des puces plus performantes.

« Nous avons perdu du marché, nous avons perdu de l’élan. Nous pensons que cela se stabilise cette année », a déclaré Pat Gelsinger lors d’une conférence téléphonique avec les investisseurs.

La part de marché d’Intel sur le marché des PC et des serveurs est tombée de plus de 90% en 2017 à plus de 70% actuellement, selon les données du cabinet de recherche IDC.

Celle d’AMD est passée de 1% à 13% et la capitalisation boursière du groupe, dirigé par Lisa Su, approche désormais celle d’Intel à environ 120 milliards de dollars.

AMD publiera ses résultats mardi prochain.

« L’ampleur de la détérioration [pour Intel, ndlr] est stupéfiante et soulève des inquiétudes pour la trésorerie de l’entreprise à terme », ont souligné les analystes de Bernstein.

Intel, qui prévoit de réduire ses coûts de trois milliards de dollars cette année, a généré 7,7 milliards de dollars de trésorerie issue de ses opérations au quatrième trimestre et versé un dividende à hauteur de 1,5 milliard pour la période.

Alors que les dépenses d’investissement du groupe sont estimées à 20 milliards de dollars en 2023, les analystes estiment qu’Intel devrait envisager de réduire son dividende.

Source : Reuters 2023 – (Reportage par Aditya Soni, Nivedita Balu, Chavi Mehta et Medha Singh à Bangalore; Jane Manhee à Oakland, Blandine Hénault pour la version française, édité par Kate Entringer)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici