L’emploi informel représente 26,8 % de la population active occupée

0
152

La Tribune Economique (emploi informel)- Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Organisation Internationale du Travail (OIT) viennent de présenter les résultats d’une étude qui focalise sur l’étendue de l’économie informelle en Tunisie, tout en identifiant les facteurs qui sous-tendent les comportements informels.

Cette étude a pour objectif d’éclairer les décideurs publics en apportant une estimation du poids de l’informalité dans l’économie, et en termes de potentiel fiscal et de contributions sociales manquées. Elle offre également des pistes de recommandations et un plan d’action pour accompagner la formalisation de l’économie.

L’étude montre que la part du secteur informel non agricole dans le PIB non agricole est de 28,5% en 2020. Ce taux se situe à un niveau plus élevé lorsqu’il s’agit de toutes les activités informelles incluant le secteur agricole avec une part du secteur informel dans le PIB aux alentours de 35,2% en 2020 contre 36,4% en 2017.
Par ailleurs, l’emploi informel a représenté 26,8 % de la population active occupée en 2020, soit plus de 910 000 emplois contournant le paiement des contributions légales aux Caisses de Sécurité Sociale, contre 26,1% en 2019.

A cet effet, l’étude recommande l’accélération de la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle qui demeure cruciale pour consolider la résilience des populations face aux chocs économiques et contribuer à réduire les inégalités et la précarité. Elle permettrait également de mobiliser des ressources fiscales et des cotisations sociales additionnelles relativement considérables, susceptibles d’atténuer les pressions sur les finances publiques et les équilibres financiers des Caisses de Sécurité Sociale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici