Selon la BCT, le cash reste le mode de paiement principal en 2021

0
232

La-Tribune Economique (mode de paiement) – Le volume global du refinancement a clôturé l’année 2021 à un niveau supérieur à celui enregistré en 2020 soit, 10.081 millions de dinars (MD) et 9.699 MD, respectivement, selon le rapport de la BCT 2021 paru récemment. Cette évolution a été en outre marquée par des variations erratiques affichant un pic de 12.886 MD au mois d’août sous l’effet de la pression accrue sur la liquidité bancaire.

Les billets et monnaies en circulation (BMC) qui représentent la principale composante de la monnaie fiduciaire, ont enregistré en 2021 un net ralentissement de leur rythme de progression (9,4% ou 1.483 MD contre 16,6% ou 2.242 MD en 2020), clôturant, ainsi, l’année dernière à un niveau de 17.233 MD, indique l’institut d’émission. Ceci montre l’importance des paiements en cash au pays.

Décélération de la monnaie fiduciaire

D’après les données du rapport de la banque centrale, le contexte imprégné par les fortes répercussions de la pandémie du Covid-19 sur l’activité économique a impacté les composantes de la masse monétaire au sens large M 3 qui ont subi des réaménagements significatifs. En effet, le rythme de progression de l’agrégat de monnaie, au cours de 2021, a porté la marque de la décélération de la monnaie fiduciaire (9,2% contre 17,9%) et de celle de la monnaie scripturale (7,6% contre 14,9%).

En particulier, les billets et monnaies en circulation (BMC) qui représentent la principale composante de la monnaie fiduciaire, ont enregistré en 2021 un net ralentissement de leur rythme de progression (9,4% ou 1.483 MD contre 16,6% ou 2.242 MDT en 2020), clôturant, ainsi, l’année à un niveau de 17.233 MD.

Dominance des transactions en espèce

Selon un rapport sur l’inclusion financière en Tunisie, élaboré par le « Technology and Entrepreneurship Center » de l’Université de Harvard, la Tunisie a été l’un des leaders dans les paiements digitaux du fait de son engagement actif et constant pour favoriser la transition digitale des services financiers ce qui permet d’améliorer le bien-être économique de la population.

La dynamisation des services financiers digitaux génère des avantages économiques et sociaux. Selon le rapport, la Poste Tunisienne est une base solide pour la transition vers les services financiers digitaux, en raison de la popularité des comptes postaux et de la familiarité de la population avec l’institution et ce, notamment à la faveur de son large réseau de bureaux dispersés sur tout le territoire.

Cependant, l’environnement des affaires est dominé par les micros, petites et moyennes entreprises et ce, à hauteur de 98% des entreprises mais 85% des transactions se font en en espèce selon les dernières données officielles.

Rappelons que d’après la base de données Global Findex 2021 de la Banque Mondiale (BM), la pandémie du COVID-19 a accéléré l’inclusion financière, avec une forte croissance des paiements numériques dans un contexte d’expansion mondiale des services financiers formels.

Selon les données du Global Findex 2021, 37% des adultes en Tunisie disposent d’un compte dans un établissement financier formel. Cette quote-part est de 29% pour les femmes et 32% pour les personnes à faible revenus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici