Le prix moyen d’un appartement neuf s’élève à 2.600 dinars/m² au premier semestre

0
377

La-Tribune Economique (prix moyen d’un appartement neuf) – Mubawab Tunisie, acteur incontesté du marché immobilier en Tunisie, vient de rendre public la 5ème édition de son Guide de l’immobilier dans lequel il décrypte les ressorts du secteur de la pierre au premier semestre de l’année 2022.

Cette édition a connu le lancement de l’Indice des prix Mubawab (IPM) afin de retracer l’évolution des prix dans le secteur de la pierre en Tunisie. Cet indicateur trimestriel permet d’apprécier l’évolution des prix de l’offre au niveau national et ce, pour les appartements.

Après un troisième trimestre marqué par une chute remarquable, un léger rebond est ressenti à partir du dernier trimestre de 2021, un rebond qui se poursuit jusqu’au premier trimestre de 2022.

Néanmoins, un rattrapage de deux points de plus sur les prix des appartements à la vente a été enregistré au deuxième trimestre de 2022.

Evolution de l’IPM entre T1 2020 et T2 2022 

La hausse des prix de l’immobilier se poursuit

Au premier semestre 2022, le prix du m² dans l’ancien en Tunisie est estimé à 2.500 dinars/m², soit une croissance de 4% par rapport au deuxième semestre de l’année 2021.

Du côté du marché des appartements neufs, une tendance haussière des prix est ressentie. Une augmentation de 5,6% a été observée par rapport au deuxième semestre de l’année précédente et un glissement annuel de 4,6% avec une moyenne de prix de 2.600 dinars/m² pour un appartement neuf.

Sur le portail mubawab.tn, le tissu immobilier résidentiel (appartements et villas) est composé de 57% de biens anciens et 43% de biens neufs.

Une accélération de la hausse des prix des appartements

Certaines villes font preuve d’une grande stabilité comme Nabeul, Hammam Chatt et Hammamet dans lesquelles l’évolution est minime ou nulle.

D’autres zones ont enregistré un recul de l’ordre de 2% et allant jusqu’à -5% au niveau des prix au m² pour les appartements à savoir : La Marsa, Carthage, Sahloul, El-Menzah et Boumhel Bassatine.

Certaines régions comme Kélibia, Jardins de Carthage, Sousse-ville et La Soukra voient leur attractivité décuplée, affichant une progression qui varie entre 2% et 10%.

En effet, l’augmentation des prix des matières premières et de l’énergie a renforcé la hausse des prix de l’immobilier.

 

Offre et Demande :  Un potentiel à observer 

L’offre sur les appartements se porte plutôt bien, enregistrant une croissance musclée, notamment en janvier et juin 2022. Exceptionnellement, ce développement s’est légèrement amoindri entre février et mai.

Par ailleurs, l’allure sinusoïdale de la courbe de la demande se traduit par une évolution qui a eu lieu en janvier, mars et mai contre une baisse en avril et juin 2022. Un potentiel de croissance positive et un ratio offre/demande supérieur à 7%  sont observés dans quelques régions telles que : Hammamet (10%), Jardins de Carthage (7%), Kélibia (9%) et El Mourouj (7%).

L’offre joue un rôle clé dans l’évolution des prix de l’immobilier, tant que la croissance de la demande peut être compensée par une offre adéquate l’évolution des prix reste modérée. A l’inverse, si l’offre est rigide, un léger accroissement de la demande suffit à faire décoller les prix.

En conclusion, la hausse des prix du m² des appartements se maintient et se renforce par rapport à 2021. Cependant, on enregistre un recul important dans des quartiers auparavant très prisés au profit de nouveaux quartiers mais aussi des villes balnéaires.

 » Des facteurs tels que la dévaluation du dinar, l’inflation, la baisse du pouvoir d’achat, le coût élevé des prêts ou encore le manque de terrains propices à la construction ont eu un impact direct sur le secteur immobilier faisant ainsi augmenter le prix des logements « , conclut Anis Gharbi, Country Manager de Mubawab Tunisie.

Source : ilboursa.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici